Le sapin et les nombreux bienfaits de son miellat

Le sapin et les nombreux bienfaits de son miellat

Le sapin est une conifère au port élancé et conique qui peut atteindre 50 m de haut. Les branches sont horizontales, portées par un tronc droit au fût long. L'écorce est d’abord lisse, gris argenté, puis craquelée en petites plaques.

Essence d’ombre, elle croît en altitude sous des climats frais et humides. En France, ce sapin est commun dans tous les grands massifs montagneux (Vosges, Jura, Alpes, Pyrénées, Corse…).

Les feuilles

Les feuilles sont linéaires, à pointe arrondie ou peu entaillée, semi-rigides, de 2 à 3 cm de long. De couleur vert foncé brillant sur le dessus, avec 2 bandes blanches sur le revers, les aiguilles, insérées directement sur le rameau, sont disposées en brosse sur les branches supérieures et en double peigne sur les branches inférieures. 

La plupart des conifères ont un feuillage « persistant ». Ils demeurent verts en toute saison car les feuilles vivent plusieurs années et ne tombent pas toutes en même temps à l’automne, contrairement aux feuillus. Ces conifères remplacent leurs feuilles qui tombent peu à peu pendant l’année, par de nouvelles aiguilles ou écailles qui poussent.

Feuilles Sapin

La floraison

Espèce monoïque, les fleurs en groupes séparés, sont jaunes et sous les rameaux pour les mâles, vertes et dressées sur des rameaux proches de la cime pour les femelles. Les cônes mûrs sont cylindriques, bruns, dressés, de 10 à 15 cm de long, formés d’écailles dépassées par des bractées saillantes et tournées vers le bas. Les écailles se détachent progressivement de l’axe central du cône qui reste sur l’arbre, libérant ainsi les graines triangulaires ailées.  

Les inflorescences femelles sont constituées d'écailles souples, aux couleurs vives, qui se chevauchent formant une sorte de cône immature (appelé strobile) contenant les organes de reproduction (ovules). Les ovules ne sont pas enfermés dans un ovaire.

Fleurs femelles sapin

Les inflorescences mâles, généralement plus petites que les inflorescences femelles, renferment le pollen poudreux transporté par le vent.

Une fois fécondés, les cônes femelles se développent en cônes matures qui renferment de vraies graines, alors que les inflorescences mâles sèchent et tombent une fois le pollen libéré.

Les fruits

 Le cône, qui désigne souvent le « fruit » des conifères, n'est pas un vrai fruit à proprement parler. En botanique, le fruit est l’organe qui renferme les graines et qui résulte du développement de l’ovaire après fécondation. Or il n’y a pas d’ovaire chez les gymnospermes. Les cônes mûrs sont pour la plupart constitués d’écailles ligneuses à la base desquelles sont logées les graines.

Arrivés à un certain stade de maturité, les cônes s'ouvrent en se désarticulant, écaille par écaille pour permettre aux graines de tomber afin d’être disséminées. 

Les graines sont souvent ailées pour une meilleure dispersion par le vent. D’autres sont ingérées par les animaux et passent alors dans leurs déjections.

Sapin fruit

L'intérêt apicole

La plupart des conifères comme les Pins, Sapins ou Cyprès sont également appelés « résineux » car ils produisent naturellement de la « résine ». Substance végétale chimiquement complexe, la résine participe à la lutte contre les parasites et à la cicatrisation après blessure

La propolis trouve son origine dans les résines récoltées pas les abeilles sur les bourgeons et l’écorce de différents arbres et arbustes, dont les conifères. A l’intérieur de la ruche, les abeilles transforment laborieusement ces résines avec leurs propres sécrétions afin d’obtenir la propolis.

Les abeilles utilisent la propolis pour assainir la ruche et la rendre étanche. Le maintien de l’état de santé et la prévention des maladies dans la colonie, dans les conditions d’une agglomération géante de 10 000 à 60 000 individus dans un espace restreint, sont dus en grande partie à la propolis. Les abeilles badigeonnent de propolis toute la surface de la ruche, ainsi que chaque cellule du rayon dans laquelle elles déposeront le miel, le pollen ou les œufs. Les intrus de la ruche (par exemple les souris), après avoir été neutralisés, sont recouverts de propolis pour les empêcher de pourrir. Le pollen déposé dans la ruche perd sa faculté germinative en cinq jours environ. De plus, les abeilles respirent l’air de la ruche qui est chargé d’aérosols de propolis.

Les Effets bénéfiques de la Propolis

La propolis est recherchée et utilisée pour deux types d’actions dans la nature :

1) une action inhibitrice, destructrice, manifeste au niveau des microorganismes et de certaines substances toxiques;

2) un effet bio-actif chez l’homme et chez les animaux. On reconnaît généralement sa valeur antivirale, antibiotique, antifongique et phyto-inhibitrice. Par ailleurs, elle est reconnue comme produit biologique actif à action polyvalente : antioxydant, détoxifiant, anti-inflammatoire, cicatrisant, chélateur des métaux lourds, immunostimulant, immunomodulateur, biostimulant, biorégulateur. Elle est aussi connue comme antalgique (Dr. Aosan 2015).

Propolis

 

Le Miellat

Le miellat est une source de nourriture sucrée très appréciée des fourmis et des abeilles. C’est un excrétât, c’est-à-dire une substance produite à partir de la sève sur les jeunes pousses et les feuilles des plantes, par des insectes suceursprincipalement des coccidés, pucerons et psylles. En été et jusqu’en automne, la population de ces insectes s’accroît très rapidement sur certains arbres et la quantité de miellat excrété de leur abdomen peut être extrêmement importante. S’il n’était pas récolté par les nombreux insectes intéressés par les sucres qu’il contient, les plantes ou arbres seraient couverts d’une pellicule luisante et gluante.

Miellat

Le miellat est donc le résultat d’une interaction entre la plante, l’insecte excréteur et l’insecte préleveur. Les abeilles récoltent le miellat en complément ou remplacement du nectar.

Les conditions idéales pour la production du miellat sont une température modérée, une humidité de l’air supérieure à 50 %, et une météo sans pluie.

Le miellat de Sapin sélectionné par Miel Factory

Le miellat de sapin produit dans notre région est un produit rare et très convoité, en raison de sa composition unique et de sa récolte très aléatoire en dépendant énormément des conditions météorologiques.

Ce miellat est constitué d'eau (environ 16%), de fructose (environ 38%), de glucose (environ 27%), de saccharose (environ 3%), de dextrose et de mélézitose ainsi que d’acides aminés et de minéraux.

Ce miellat prestigieux contient surtout une grande quantité d'oligoéléments, tels que le phosphore, le potassium, le calcium, le magnésium, le zinc, le bore, le fer ou le cuivre. Le miellat de sapin est caractérisé par sa couleur très foncée, avec des irisations vertes et boisées plus ou moins importantes selon les régions. Sa composition en sucre engendre une cristallisation très lente. L'odeur du miellat de sapin est aromatique, très marquée et très agréable. Chaque année, près de 10 % des sapins et épicéa périssent dans les forêts vosgiennes et jurassiennes en raison des sécheresses à répétitions, du réchauffement climatique et d’un insecte xylophage, le scolyte. Le miellat de sapin devient donc une denrée de plus en plus rare (Feltin 2019).

Notre miellat de Sapin est récolté en Auvergne sur le Massif du Meygal, d'origine volcanique

Massif du Meygal

C'est un miellat aux arômes prononcés, avec des effluves de résines, son goût est presque balsamique avec une grande douceurParticulièrement recommandé dans les affections respiratoires, c'est idéal pour l'hiverLa teneur en fructose importante le conserve liquide assez longtemps. Il est préconisé sur une bonne tartine de pain, dans son thé ou café et pour caraméliser un poulet ou canard.

Miellat de sapin